Marie-Josée Chenier »

MARIE-JOSÉE CHENIER

LE CŒUR SUR LA MAIN

Entrevue réalisée par Stéphanie Simard
Images © Photographie Miguel Lalonde

Stéphanie : Marie-Josée Chénier, parle-nous de toi et de tes origines…
Marie-Josée : Je suis une petite fille de la campagne, native de Sarsfield. J’ai habité, grandi et travaillé sur la ferme laitière paternelle. C’est à ce moment-là que j’ai développé une passion et un amour pour les animaux.

Stéphanie : Faisais-tu la traite de façon quotidienne, tôt le matin avant d’aller à l’école ?
Marie-Josée : Oui, j’ai fait la traite étant jeune, mais ma sœur a pris la relève. Pour moi, c’était vraiment une partie de plaisir de m’amuser avec les animaux et d’aider en même temps.

Stéphanie: Quelle école as-tu fréquentée ?
Marie-Josée: J’ai fréquenté l’école élémentaire St-Hugues de Sarsfield. J’étais une étudiante perfectionniste et j’aimais la réussite. J’ai toujours aimé l’école et j’y ai toujours donné mon 100 p.100.

Stéphanie : Expérience Unik est arrivée un peu plus tard dans ta vie. Quel a été ton parcours suite à tes études secondaires ?
Marie-Josée : Après mes études secondaires, j’ai débuté des études universitaires en sciences infirmières. J’ai cependant constaté que le monde médical n’était pas fait pour moi. Je suis plutôt sociale. J’aime beaucoup discuter, j’aime apporter un sourire chez les gens. J’ai donc décidé de suivre un cours en intervention auprès des personnes ayant une déficience et un handicap. Après l’obtention de mon diplôme, j’ai commencé à faire de la suppléance dans les écoles. J’ai travaillé pendant 20 ans dans différents contextes et comme éducatrice spécialisée avec des enfants ayant des troubles du spectre de l’autisme. J’ai aussi fait de l’accompagnement individuel, c’est-à-dire suivre un enfant dans toutes ses classes, ainsi que la gestion des comportements auprès des élèves de l’école en collaboration avec la direction et le personnel enseignant. J’ai adoré mon travail. Par la suite, j’ai travaillé un an et demi en clinique interdisciplinaire en tant qu’éducatrice-thérapeute. J’ai acquis une expérience solide qui m’a permis de faire le pont entre le rôle d’éducatrice scolaire et celui de propriétaire d’Expérience Unik. L’année 2017 a été bien remplie et aujourd’hui je suis très fière de ce que j’ai accompli.

Stéphanie : Qu’est-ce qu’Expérience Unik ?
Marie-Josée: Expérience Unik est un service de répit et de zoothérapie. Notre but est de faire vivre des expériences uniques à nos clients; ils ne vivent jamais deux fois la même chose. C’est une expérience adaptée aux intérêts et aux motivations des clients. Ceux-ci viennent chez moi ou je me déplace à leur domicile. Il m’arrive aussi de faire de la zoothérapie en milieu scolaire. Je propose des camps de jour l’été, pendant le congé des fêtes, le congé de mars et les journées pédagogiques.

Stéphanie : D’où est venue l’idée d’offrir ce service ?
Marie-Josée : Quand j’ai débuté ma carrière d’éducatrice, je voyais que les familles avaient besoin de répit et de services en français. Ces gens font partie d’un milieu difficile et quelque peu invisible. Ils sont des anges et ont besoin d’une aide unique, attentive et dévouée. Je voulais créer une entreprise qui pouvait leur offrir du répit ainsi qu’une expérience unique pour leur enfant. J’avais déjà un peu d’expérience, ayant soutenu quelques familles dans le passé. Sans m’en apercevoir, je faisais aussi de la zoothérapie avec les animaux que j’avais à la maison. J’ai donc décidé de suivre un cours pour combiner le tout.

Stéphanie : Quel profil ont tes clients ?
Marie-Josée : Je travaille avec des clients de tout âge avec des besoins spéciaux. Ces temps-ci, j’offre du répit à la mère épuisée d’un petit garçon de deux ans. Il est branché à des machines qui le maintiennent en vie. J’y vais une heure ou deux : je fais son gavage, j’aide à le laver et lui donner ses médicaments. Cette mère est monoparentale. Elle se demande ce qui pourrait arriver à son garçon si elle n’était plus là. Ce sont des moments comme ceux-là qui me rappellent qu’il existe des besoins pressants. Présentement, Expérience Unik ne peut accueillir ce type d’enfant à notre emplacement; par contre, nous travaillons à mettre en place un centre qui pourra recevoir des personnes ayant des besoins plus importants.

« N’attendez pas que les autres soient aimants, généreux, compatissants, indulgents ou reconnaissants; menez la voie. »

Stéphanie : Quel genre de personnalité doit-on avoir pour accomplir ce genre de travail ?
Marie-Josée : C’est une bonne question. Pour moi, c’est d’être attentive, empathique et à l’aise avec cette clientèle. Il faut également une personnalité très calme parce que souvent ces gens sont des petites boules d’énergie et sont généralement nerveuses. Elles ont aussi de grandes difficultés au niveau langagier, au niveau de la perception et de la socialisation. Je pense que travailler avec cette clientèle doit être une seconde nature et qu’une formation est également nécessaire.

Stéphanie : As-tu bâti ton entreprise par passion ou vraiment pour combler un besoin existant ?
Marie-Josée : C’est une combinaison des deux. Je pense que pour réaliser un projet de cette envergure, il faut que ce soit une passion. Deuxièmement, j’ai toujours constaté qu’il y avait un grand besoin. C’est sûr que j’ai pris une chance, j’y ai mis beaucoup de mon temps et j’ai laissé mon emploi pour créer mon entreprise. Je suis comblée par l’encouragement de mon entourage, de mon conjoint, de ma famille et de mes amis.

Stéphanie : Quel avenir entrevois-tu pour Expérience Unik ? Est-ce que tu acceptes de nouveaux clients ?
Marie-Josée : Oui, nous acceptons des clients. Notre nouvelle maison sera prête sous peu. Nous pourrons desservir une clientèle grandissante. La maison sera accessible aux enfants et aux adultes. Je travaille en collaboration avec Valoris, qui m’appuie et me réfère plusieurs clients. Il y a une forte demande au niveau de la clientèle adulte. Lorsque les adolescents et adultes terminent l’école, les programmes qui existent ont déjà des listes d’attente très longues. Notre but est d’établir un programme qui traite de plusieurs habiletés de vie non seulement sur place mais aussi dans le milieu de travail des clients. Nous ferions le pont entre les deux en les outillant pour les amener plus loin dans la vie.

La simple présence d’un animal favorise la stimulation physique et sensorielle.​ Elle apporte également une source de calme, de détente et de bonheur. Le fait de flatter un animal contribue donc à favoriser le bien-être des gens. Communiquez avec elle si vous désirez vivre une expérience unik!