Steven Golden »

STEVEN GOLDEN

AIDER SON PROCHAIN

Entrevue réalisée par Stéphanie Simard
Images © Photographie Miguel Lalonde

Jeune trentenaire plein de charisme et de compassion, Steven Golden possède plusieurs années d’expérience auprès des personnes âgées de la région. Sa persévérance à rendre le centre d’accueil Roger-Séguin un lieu où règnent la dignité et le respect des personnes âgées en perte d’autonomie est déterminante.  Je dois vous avouer avoir été charmée par sa personnalité. C’est avec plaisir que j’ai l’honneur de vous faire découvrir Steven Golden.

Steven est originaire de Hawkesbury. Il est le cadet d’une famille de trois enfants. Son père était dessinateur industriel chez Ivaco et sa mère, directrice de la résidence Chartwell à L’Orignal. Il a vécu une jeunesse sans remous. Un peu timide, il a tout de même eu la chance de voyager à travers le monde. Ses études secondaires terminées, il décide d’explorer de nouveaux horizons et s’incrit au programme d’administration des affaires à l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick. S’ennuyant de sa famille par-dessus tout, il revient à Ottawa mais poursuit, cette fois-ci, une formation en hôtellerie à La Cité. Quelques mois plus tard, il se rend compte que sa passion pour l’hôtellerie ne lui suffit plus. Quelque chose lui manque : il ressent le besoin de contribuer à améliorer la vie des gens.

Les nombreuses expériences de bénévolat avec sa mère illuminent sa voie et il choisit sa vocation. Il débute sa carrière à titre de coordonnateur des soins à la résidence Chartwell. Il occupera par la suite plusieurs postes qui lui feront gravir les échelons. Une offre survient au gouvernement pour un poste au salaire alléchant. Il occupe cet emploi pour quelques mois. Par contre, sa motivation à vouloir aider les gens âgés le pousse à retourner dans ce domaine. Steven entame alors un programme en travail social avec spécialisation en gérontologie à La Cité. De fil en aiguille il obtient, en 2017, le poste d’administrateur du Centre d’accueil Roger-Séguin de Clarence Creek.

Sa vision à long terme pour le Centre serait que celui-ci devienne chef de file en matière de soins de santé en français auprès des personnes en perte d’autonomie. Steven entreprend plusieurs changements opérationnels et administratifs comprenant entre autres un système de gestion électronique et de l’équipement spécialisé servant à améliorer la qualité de vie des résidents. Il met également sur pied une importante campagne de financement pour la reconstruction du Centre. Ce n’est qu’un début!
Après avoir trouvé une stabilité d’emploi, Steven et son conjoint entreprennent des démarches afin de pouvoir devenir parents adoptifs. « Je ne voulais pas adopter à l’international, je voulais faire une différence ici à Prescott-Russell. C’est pourquoi j’ai choisi de travailler avec l’équipe exceptionnelle de Valoris » me confie-t-il. Après trois ans de démarches (entrevue, vérification judiciaire, évaluation psychiatrique, etc.) leur ténacité porte fruit. En 2014, ils ont la joie d’accueillir un merveilleux petit garçon. La vie de parent débute alors avec toutes ses joies et ses défis.

Steven est un homme comblé : il occupe un emploi stimulant et valorisant et est entouré d’une famille qui l’appuie dans toutes ses aventures. Quel sera son prochain défi? Peu importe, je suis certaine que le succès sera au rendez-vous!