Pierre Huot »

PIERRE HUOT

UN VRAI BÉNÉVOLE

Une entrevue réalisée par Stéphanie Simard. Images © Photographie Miguel Lalonde

Le bénévolat n’est pas à la portée de tous, mais pour Pierre Huot, c’est un choix de vie. Il a tant fait et donné qu’il a reçu, des Comtés unis de Prescott et Russell, le titre de bénévole de l’année en 2017. Voici son portrait.

Originaire d’Ottawa, Pierre Huot est comptable agréé diplômé de l’Université Carleton. Il a surtout oeuvré dans le domaine de la gestion aéroportuaire auprès de la Défense nationale. D’un océan à l’autre, il s’est chargé de la réglementation et de la sécurité des pistes d’atterrissage. Il est à l’origine des mesures de réduction de l’empreinte sonore près des aéroports, maintenant instaurées partout au Canada.

Il a toujours été un homme très engagé. Parent nourricier pendant de nombreuses années, il a pris plusieurs enfants sous son aile. Il a d’ailleurs siégé à titre de président de l’Association des parents nourriciers d’Ottawa-Carleton, poste qu’il a occupé pendant dix ans.

En 2000, Pierre a un coup de cœur pour l’ancienne petite école The Bay School. Il la fait déplacer sur la rue Voisine à Rockland et passe les cinq années suivantes à rénover cet havre de paix en vue d’une retraite bien méritée. Pourtant la retraite, tout comme sa carrière, sera remplie de beaux défis.

En plus de tous les projets déjà accomplis, Pierre décide de s’impliquer au sein du conseil d’administration de la Caisse populaire de Rockland. Son âme de bénévole cherche toutefois une façon de redonner à ceux qui en ont besoin. Un jour, en lisant son journal, il tombe sur une annonce des Services communautaires de Prescott et Russell indiquant être à la recherche de bénévoles pour la popote roulante de Rockland. Il répond à l’appel.
Au départ, Pierre occupe le poste de vice-président du conseil d’administration mais rapidement il devient président, rôle qu’il honore depuis ce temps. Cette année marquera pour lui une décennie au sein de la popote roulante de Rockland.

Agir en tant que bénévole durant toutes ces années demande une motivation intrinsèque profonde. Pierre nous confie que les gens ont des besoins plus pressants que celui de remplir un estomac vide. Plusieurs personnes souffrent malheureusement de solitude ou de maladies mentales. Les bénévoles et commanditaires de la popote roulante apportent souvent un vent de fraicheur et se retrouvent être des anges incarnés pour ces personnes ayant besoin d’une présence ou d’un repas.

On a demandé à Pierre à quel moment il songeait à arrêter le bénévolat. Sa réponse a été simple : « Jamais (…) Je ferais ça jusqu’à la fin. » C’est selon moi la plus grande marque d’amour pour l’humanité que de choisir de vivre pour faire une différence dans la vie des autres. Le visage du VRAI bénévole commence et se termine par Pierre Huot!